Le 28 juillet 2017 Bannalec/Le Trévoux

Pas facile en ce moment de trouver le temps idéal pour une balade . C'est surtout le vent ennemi du photographe de papillons et libellules qui souffle chaque jour un peu plus fort . Alors , j'ai pu observer pas mal de choses , mais pour partager cela sur Naturepassion , c'est loin d'être évident .

Guengaradec i1Je vais tout de même vous mettre dans cet article , un petit panel de ce que j'ai pu observer ces derniers jours entre Bannalec et Le Trévoux .

C'est la belle époque de la saison pour chercher les papillons et libellules au milieu des herbes qui bordent les étangs . Dans ces cas-là , on espère tomber nez à nez avec une nouvelle espèce , la bébête rare , une histoire à raconter ... Et ce jour-là , j'ai rencontré un papillon bleu de petite taille qui était au premier abord un Azuré du trèfle . Rien d'original me direz-vous . Mais en y regardant bien , il y avait sur les ailes de ce papillon quelque chose qui clochait ... !! Je prends une photo , l'animal s'envole vers d'autres fleurs , et moi je reste là avec mes questions !? Lors de mon retour à la maison , j'ai cherché dans les livres , sur le net , qui pouvait bien ce cacher derrière ce papillon bleu avec de belles taches bien rondent sur les ailes antérieures . J'ai même demandé à Jean de Bretagne vivante son avis sur la bête ... Et la réponse est ? ...  un Azuré du trèfle ! Oui mais celui-ci , est un individu aberrant ... Une chose est certaine , il m'en a fait passer du temps le nez dans les livres ce petit bleu d'azur !!

Azure du trefle aberrant 1Azuré du trèfle ( individu aberrant)

Après cette petite histoire naturaliste , voici d'autres images des hôtes de ces herbes .

Les Papillons :

Azure commun hj1Azuré commun

Azure commun hj2Azuré commun

Thecla du chene a1Thécla du chêne

Azure du trefle hj2Azuré du trèfle

Hesperie du dactyle a1Hesperie du dactyle

Point de hongrie hj1Point de Hongrie

Tabac d espagne hj1Tabac d'Espagne

Tabac d espagne acc3Tabac d'Espagne accouplement

Pieride du navet gue1Pièride du navet accouplement

Pieride du navet gue2Pièride du navet

 

Les odonates :

Leste fiance hj1Leste fiancé

Leste a1Leste fiancé

Agrion mignon r1Agrion mignon ♂

Agrion delicat hj1Agrion délicat

Orthetrum reticule hj1Orthétrum réticulé

Orthetrum reticule hj2Orthétrum réticulé ♀ à l'oeil poché !

Sympetrum a nervures rouges lj1Sympétrum à nervures rouges

Et je vais finir cette balade par un groupe de Vanneaux huppés qui tournait au dessus d'un étang au Trévoux .

Vanneau huppe guen1Vanneau huppé

Kenavo

Commentaires (4)

1. Fifitoutcourt (site web) 02/08/2017

Hello, Yves !
Comme les grands esprits se rencontrent ! Je suis justement en train de faire le tri de mes rushes 2017 sur les papillons et je retrouve les mêmes espèces que celles que tu présentes en plus de quelques autres dont quatre espèces de zygènes,le cuivré et autre flambé... Il semblerait que les papillons soient de retour cette année en Franche-Comté. Pourrait-on affirmer la même chose pour la Bretagne ?
Amitiés

2. Yves 04/08/2017

Salut Fifi ! Alors pour les papillons , il y a eu un gros boom en début Juillet avec certaines espèces comme le Demi-deuil , Myrtil , Amaryllis , Azuré commun , Mégère ,Tabac d'Espagne , Point de Hongrie ... Et puis le mauvais temps c'est mis en place avec du vent et du crachin , ce qui a fait qu'il est bien difficile en ce moment de voir voler les papillons .Pour ce qui est des Zygènes , chez moi c'est une catastrophe par rapport à d'autres années ... !!

3. Dupdup (site web) 07/08/2017

J'aimerais être aussi optimiste que Fifitoucourt sur la réapparition des papillons en Franche-Comté. Si je m'en réfère aux espèces qui fréquentent mes buddléias, le nombre de papillons me semble être légèrement en baisse par rapport à 2016. Et ce sont les sphinx qui subissent les plus lourdes pertes.

4. Fifitoutcourt (site web) 17/08/2017

@ Bernard

Je n'ai pas vu énormément de papillons sur buddléias ou plus exactement pas autant qu'espérés.

Je faisais référence aux papillons observés dans les milieux non cultivés. Au passage, j'ai l'impression que la fauche régulière est presque aussi efficace que les insecticides.

Le regain de présence auquel je faisais allusion a été observé dans des prés secs ou humides non fauchés. Ailleurs, cela reste un peu la misère...

Quand je parlais de retour il s'agissait évidemment d'un mieux encore un peu timide mais qui me semble bien amorcé en regard des années précédentes, même si les milieux préservés sont désormais bien trop disparates pour retrouver les belles populations d'autrefois...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau