L'amour pour les oiseaux ... Pourquoi ?

Qu'est ce qui a fait qu'un jour j'ai eu cette attirance pour ces boules de plumes ?

Pour moi cela a commencé très jeune , je passais des heures à observer , comptabiliser les oiseaux du jardin de mes parents et des environs . C'était pour moi une passion solitaire , si enfant  je partageais le foot , la musique , la pêche avec d' autres , les oiseaux restaient mon truc à moi , seul mon père a toujours eu des discutions sur le sujet avec moi ... Puis j'ai rencontré des personnes qui m'ont appris bien plus que les livres sur les oiseaux . Et un jour j'ai décidé de partager par le biais du net et grâce au numérique mes rencontres et observations sur le terrain ... Là aussi ,  j'ai eu la chance de rencontré de bonnes personnes .

Alors , vous et les oiseaux .... Depuis quand cette passion ?

Et si on peut vraiment  l'expliquer , pourquoi cette attirance au point de passer des heures à les observer et les prendre en photos .

Commentaires (12)

1. Pascal (site web) 02/10/2010

Cet attirance vient aussi de mon jeune âge vers 10 ans +-.Mon père pratiquait la tenderie et oui !!! il était passionner.La vie a fait son chemin et je suis revenu sur cette amour lier aux oiseaux.

2. dominique (site web) 05/10/2010

Alors yves ,pour le compte je serais intarrissable.J'ai le souvenir étant tout petit que je collectionnais les images d'oiseaux qui paraissaient toutes les semaines dans télé 7 jours et à force j'avais une collection impréssionnante et ces photos étaient accompagnées d'un texte décrivant les oiseaux ,leurs moeurs etc.. et j'apprenais presque tout par coeur .Voilà comment cela a démarré pour moi la passion des oiseaux , pourquoi ?je n'en sais strictement rien ,les oiseaux m'ont toujours fascinés , imagine un peu , voler, marcher,chanter être libre ,c'est quand même un sacré avantage.....salut yves.

3. Yves 05/10/2010

Je me souviens que quand j'étais enfant , mon père avait un gros bouquin sur les oiseaux d'Europe ... Je crois que c'est le seul livre que je connaissais par coeur , j'y jetais un coup d'oeil tous les jours ( si j'avais su en faire autant avec les bouquins d'école !!! ) ... Quand je passe chez lui et que je vois la couverture de ce livre dans la bibliothèque , je ne peux résister à le feuilleter . J'aurai tant aimé avoir le talent du gars qui avait fait les dessins de ce livre ... Merveilleux coup de crayon et un sens de l'observation au top !!

4. Dupdup (site web) 07/10/2010

J'ai souvent pensé que l'amour des oiseaux m'était venu avec un déclic, lors d'un stage que j'ai fait à l'université avec mon prof de fac (Claude-Roland Marchand, qui est depuis devenu mon ami). En fait, Claude-Roland n'a été que le révélateur. Tout vient de bien plus loin, de l'enfance. Il y avait à la ferme deux colonies d'hirondelles de fenêtre et de très nombreux couples d'hirondelles de cheminée (aujourd'hui "hirondelles rustiques"). J'ai vécu au milieu d'elles. Mais je ne les voyais pas. Mais elles faisaient, inconsciemment, partie intégrante de moi, sans que je le sache ... jusqu'à ce que Claude-Roland me le révèle.

5. gilles Varé (site web) 07/10/2010

Salut Yves,
Moi aussi les oiseaux m'ont toujours fasciné ! Dans mon enfance, j'avais mon grand-père qui avait une énorme volière et il y avait des oiseaux partout et de toutes les sortes car lui aussi était passionné par les oiseaux et moi, j'étais toujours en admiration devant ce spectacle car malgré qu'ils étaient enfermés, ils avaient quand même un espace très large et il y reproduisait la nature du mieux qu'il pouvait, à l'intérieur de ces volières. Bon, je sais, est-ce que c'est vraiment la bonne façon de partager cette passion, je ne saurais pas te dire... Pour mon grand-père en tout cas, c'était de cette façon-là qu'il la vivait. Quant à moi, cela fait maintenant 2 ans et demi que je pratique la photo et au début, je n'ai pas trop fait attention aux oiseaux, j'étais plus branché macro mais cela a vite changé et maintenant, je ne sais pour quelle raison, je suis un mordu de ces petites boules de plumes ! Tout comme toi, je passerais des heures à les observer car je prends autant de plaisir à les regarder qu'à les photographier. Ce monde de plumes est vraiment fascinant et j'ai encore tellement de choses à apprendre... Comme tu le dis dans ton message, c'est vrai que moi aussi j'ai eu la chance de côtoyer des gens qui partagent cette passion et internet m'a permis de connaître encore d'autres passionnés pour au final, en arriver à ce que j'en apprenne tous les jours... En tout cas merci à toi de partager ta passion de cette façon.
Bonne soirée,
A+
Gilles

6. Chris (site web) 08/10/2010

Salut Yves,
Superbe série et les deux dernières des tariers sont splendides. J'aimerai l'avoir mis en boite comme ca..
Ton rouge gorge est également de toute beauté!

7. Marc Solari (site web) 08/10/2010

Bonsoir Yves
Moi aussi l'amour des oiseaux et de la nature m'est venu dè l'enfance.Pourquoi aucune idée j'avais la chance d'habiter à la campagne et j'étais fasciné par tout ce qui vivait mais les oiseaux ont toujours été mon sujet d'intérêt principal .Comme les autres ne partageaient guère ma passion j'étais souvent seul vu que moi je ne partageait pas du tout leur amour du foot etc ...
Vers l'adolescence j'ai enfin rencontré d'autres passionnés et j'ai pu m'initier au baguage des oiseaux que j'ai pratiqué assidument pendant près de 10 ans .Ensuite j'ai été pris par le travail etc...j'ai cessé le baguage Mais j'ai toujours continué à observer.
J'ai également pratiqué l'élevage de diverses espèces pendant de nombreuses années j'avais près de 25 volières et en fin de saison avec les jeunes près de 500 oiseaux !
Après des années je me suis lassé de l'énorme travail quotidien qu'exigeait les soins de mes pensionnaires .J'ai progressivement cédé tous mes oiseaux en veillant a ce qu'ils soit entre de bonnes mains. Puis je suis venu à la photo d'abord pour illustrer des articles et pour l'identification puis pour le plaisir et garder un souvenir de mes sorties et pouvoir partager quelques moments de bonheur.
Marc

8. Dupdup (site web) 09/10/2010

Pascal, Marc, Dominique, Gilles, Yves ...
En relisant tous les commentaires, finalement tout vient de l'enfance, non ?

9. Yves (site web) 10/10/2010

Et oui , au moment de l'enfance , où l'on observe sans chercher à savoir , où l'on admire cet oiseau que l'on croit libre , celui-là qui migre sans frontière ... Et malheureusement pour beaucoup d'oiseaux comme pour beaucoup d'hommes , au bout du long voyage attendent les fusils .

10. Dupdup (site web) 10/10/2010

Je viens de recevoir dans l'association où je travaille un article (que je n'ai lu qu'en diagonale) qui montre les névroses engendrées chez l'adulte par le manque de contact avec la nature pendant l'enfance. Je veux bien le croire.

11. Yves 10/10/2010

J'ai été ce midi ramasser des châtaignes et noisettes dans les chemins de mon enfance ... Pourquoi là-bas à 20 bornes alors que chez moi il y en a de l'autre côté du talus ?
Arrivé là-bas , je dois retrouver ce regard d'enfant qui découvre la nature où tout est plus beau , les fruits plus gros , des images , des odeurs ... Je crois que là-bas , le gamin que j'étais m'accompagne le long du chemin .

12. Pierre GLEN 10/10/2010

BONJOUR YVES . Moi aussi c'est lorsque j'étais enfant que la passion des oiseaux est entrée dans ma vie . Plus tard j'ai été chasseur ( bécasses et pigeons )"tradition familiale" comme on dit . Je ne chasse plus mais j'aime comme toi me balader le long du bord de mer pour admirer les oiseaux ... Merci pour ce blog .
Vivement la prochaine balade du jour .
Cordialement Pierre

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau