Baisse du taux de nitrate

Les nitrates piégés par les agriculteurs sur le bassin-versant du Steir qui alimente Quimper en eau potable 

 

 

Lorsque 15 ans d' efforts payent .

J'ai lu ce matin et regardé la courbe des taux de nitrates par mg/l sur la rivière du Steir . Une baisse de 21% entre 1994 et 2009 !! Une vrai satisfaction . Bravo à ces hommes qui ont pris conscience de la gravité des nitrates dans nos eaux bien avant les autres .

 

Ces efforts des agriculteurs montrent bien , qu'ils ne sont pas les seuls en cause dans l'affaire des algues vertes le long de nos plages , comme beaucoup le disent ou l'écrivent .

Aux particuliers , industriels et communes de faire le même effort que les agriculteurs de cette région et nos enfants pourront sans crainte à nouveau boire de l'eau du robinet .

 

Commentaires (5)

1. Dupdup (site web) 20/11/2009

Ce sont nos choix de consommation qui induisent tel ou tel type d'agriculture. Chacun d'entre nous a donc une partie de la solution entre ses mains. Je dis "une partie" car il s'exporte beaucoup de nourriture industrielle et le choix du consommateur du pays acheteur influe aussi notre agriculture ici-même.

2. Nyny 20/11/2009

Bonsoir Younick ,
Oui il serait grand temps que le consommateur achète sa nourriture à son juste prix pour avoir une qualité de produit et un sol plus propre . Que le "BIO" soit dans chaque assiette et lui aussi , à son juste prix . Je trouve que là aussi il y a de l'abus . Je ne peux me permettre d'acheter du "BIO" en ce moment .

3. Etincelle 26/11/2009

une nouvelle qui met du baume coeur.
C'est suffisamment rare dans ce domaine pour qu'elle soit saluée.

4. Jonathan (site web) 01/03/2010

Bonsoir,

je vous remercie pour votre commentaire, cela m'encourages à continuer dans mes passions. Content aussi de voir que mes photos vous plaises.

Je passerais sur votre blog, dès que possible :-)

Amicalement

5. sorgulama (site web) 26/04/2010

On vous remercie pour votre participation à notre mouvement

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau