Environnement

  • l’automne se fête à Kernault le Dim 15 octobre 2017 (suite ...)

    Kernault 2017 5Dominique et sa charmante équipe du groupe LPO29

    Un beau soleil mais pas trop , odeurs de crêpes de miel et de pommes . Belle affluence en ce mois d'octobre dans le magnifique parc du manoir de Kernault , sur la commune de Mellac dans le Finistère-sud . Il y avait de quoi s'occuper les sens pour les amoureux de la Nature en se baladant de stand en stand . On pouvait apprendre à reconnaître les champignons , les mammifères ... A greffer un pommier avec Jacques , à récolter du miel , à fabriquer un nichoir avec Yves  . Et bien sûr , à aider les oiseaux en adhérant à la LPO29 dont le stand n'a pas désempli pendant la journée ! Les enfants jouaient , les parents riaient . Non , franchement , l'automne en fête à Kernault est un beau rassemblement qui sonne comme un hymne à la Nature .

    Kernault 2017 1

  • Pollution Finistère

    Kastel ruffel z1

    Pendant la semaine , j'ai été observer la faune et la flore dans les Montagnes noires du centre Finistère . Le ciel était bleu et dégagé et soufflait un vent de dominante Nord/Est assez vigoureux . Malheureusement , avec un vent orienté de la sorte , on peut observer aisément la pollution au dessus de la vallée entre ces Montagnes noires et les Monts d'Arrée ... Et ceci , que ce soit le matin ou l'après-midi ! De ce nuage grisonnant qui nous empêche d'apercevoir les monts à l'horizon , on voit de temps en temps sortir au dernier moment , des Hirondelles rustiques qui migrent vers le sud . Je ne vous explique pas le mal à respirer que doivent avoir ces oiseaux au milieu de ces particules en suspension . En tout les cas , moi je n'étais pas bien là-haut , les yeux rouges , le nez qui coule sans cesse ... On attend quoi pour prendre des mesures ? Vous vous rendez compte que ça devient dangereux pour la santé d'aller se balader et respirer ce qui devrait être le bon air , sur les hauteurs du Finistère !! Mais bon , je suis comme la plupart des habitants de cette planète , je me rends compte de la gravité de la situation , que lorsque je suis face à face avec la réalité du phénomène ... Cette réalité qui va malheureusement de plus en plus nous plomber la vie en fragilisant notre santé . Et puis viendra une bonne dépression avec des vents de Nord/ouest sur la région , ça dégagera la pollution et nos sinus pour un instant ... Et on oublira , car on a cette capacité à oublier vite !

  • Les RENCONTRES D'ORNITHOLOGIE BRETONNE


    Bretagne Vivante et le GEOCA  vous invitent à

    la seconde édition des RENCONTRES D'ORNITHOLOGIE BRETONNE,

     les 7 et 8 décembre 2013

    à Saint Brieuc.

    rencontre-ornitho-2013.jpg

    Lire la suite

  • Syntaxes, syllabes des oiseaux chanteurs

    Une émission très intéressante avec Thierry Aubin à réécouter

    France Culture

    07.05.2012 - 14:00

    "Parmi le monde des oiseaux certains ne poussent que des cris, les autres sont chanteurs. On les appelle « oscines ». Ces oiseaux ont la particularité d'apprendre leur chant d'un tuteur, en général le père. Les messages et les informations que les oscines font passer à travers leurs chants sont d’une très grande complexité et d’une grande précision. Cette précision des communications acoustiques, chez les oiseaux, est d’une importance vitale. Ainsi, sans reconnaissance, pas de reproduction possible et, par conséquent, mise en danger de l’espèce.

    Pour ce rendez-vous de Continent Sciences nous poserons ces questions. Quelles sont les bases physiques de ces communications ? Qu'est-ce qu'un oiseau chante à son partenaire, à ses petits, à ses congénères ? Comment se fait-il comprendre dans un milieu environnant bruyant comme une colonie de manchots ou absorbant comme la forêt tropicale ?"

    Invité : Thierry Aubin, Directeur de Recherche au CNRS et Directeur de l'équipe "Communications Acoustique" au Centre de NeuroSciences de l'université Paris Sud.

  • L'oiseau contre la vitre !

    chardonneret-elegant-s3.jpg

    Il arrive très souvent qu'un oiseau vienne frapper les baies vitrées de la maison .

    Souvent il s'envole aussitôt ou après quelques secondes le temps de reprendre ses esprits . Mais des fois , le choc est fatal .

    pinson-accidente-l1.jpgCette femelle de Pinson des arbres ne survivra pas au choc contre la vitre

    verdier-tw4.jpgCe Verdier d'Europe lui repartira .

    Lire la suite

  • Nouvel atlas sur les Longicornes armoricains

    Nouvel Atlas sur Les longicornes armoricains

    par

    Xavier Gouverneur & Philippe Guérard

    longicornes-armoricains-couv.png

    Une travail de fourmis, basé sur 23000 données issues de l'examen des collections publiques ou privées, de l'analyse de la bibliographie et de l'activité de près de 1000 naturalistes, présente les 123 espèces de longicornes (Coléoptères saproxylophages) avérées des 13 départements armoricains. Suite à une présentation du Massif armoricain, chaque espèce est illustrée d'une photographie in natura, sa biologie et son écologie sont commentées, et sa répartition sur le territoire d'étude restituée sous forme d'une cartographie. Des planches de détails et d'individus en collection permettent de compléter cet outil en offrant ainsi une aide à la détermination.

    Ce travail représente donc beaucoup plus qu’un simple inventaire.
    C’est une somme des connaissances armoricaines sur
    la famille des Cérambycides, ainsi
    qu’un outil indispensable pour les naturalistes, entomologistes
    confirmés ou non, qui pourra également accompagner les curieux
    de nature dans leurs premières découvertes de ces fascinants
    insectes.

    Lire la suite

  • Héron garde-boeufs

    De plus en plus nombreux  .....

    Depuis ma première observation le 24septembre 2011 à Melgven , j'ai pu observer un grand nombre de hérons garde-boeufs dans la région en ce début octobre :

    - 42 à Melgven( Kerallé ), 102 à Nevez dont 64 ( Croas-Kerrun ) et 38 (Le Hénant) , 16 à Trégunc ( Pont Kerbrat ) et un autre grand groupe d'une centaine d'oiseaux en vol du côté de Rosporden .

    Lorsque je regarde mes notes depuis deux ans , je ne peux que constater une évolution constante du nombre de Hérons garde-boeufs autour de chez moi .

    Alors , comme l'Aigrette garzette en son temps , bientôt sédentaire dans le Finistère ce bel oiseau ?

     

    heron-garde-boeufs-mq1.jpg

    Lire la suite

  • Où sont passées les belle-dames ?

    La Belle-dame

    Cette année encore , je n'ai vu ce papillon autour de chez moi alors qu'en 2009 il était présent en grand nombre . Je me souviens de ce dimanche d'été 2009 à Pont-Aven  où sur toutes les fleurs de la villes était posée une Belle-dame , c'était incroyable , un nuage de papillons tournait autour de nous . Depuis plus rien .

    En avez-vous observé par chez vous ces deux dernières années ?

  • La charbonnière et le climat

    Certaines espèces d'oiseaux sont mises à mal par l'augmentation des températures dû au changement climatique*  que ce soit en France ou sur le reste de notre planète . Ce ne serait  pas le cas pour la mésange charbonnière.  Elle aurait un secret :  

    "sa période de reproduction s’adapterait aux variations de température locales."

    La nature a régie la période d'accouplement de façon à ce que les oeufs éclosent au moment où la nourriture ( insectes , chenilles .. ) abonde . Pour qu'une portée soit ménée à bien , il faudra tuer pour le couple plus de 6000 larves d'insectes !! Si on fait le cumul de ces prélèvements de nourriture sur une population de mésanges , on peut comprendre facilement que l'homme et l'agriculture ont besoin de ces petits oiseaux .

    Une équipe d’ornithologues du CNRS, observent depuis quarante sept ans les mésanges charbonnières d'une population du bois de Wytham, près d’Oxford le oiseaux ont été baguées depuis 1961 tandis que 10.000 nichées étaient observées chaque année, de mars à mai. Une des équipes a déterminé que le décalage de la période de ponte ne répond pas, comme on pourrait le penser, à une sélection naturelle s’opérant printemps après printemps, mais bien à une adaptation individuelle aux conditions . Pour mieux comprendre le motif de ce décalage, les scientifiques ont collecté des chenilles appartenant aux espèces dont les mésanges se nourrissent.  Ils ont pu observer que leur apparition s’est accélérée de deux semaines en moyenne et cela favorisée par le réchauffement climatique. Pour ce qui est de ce réchauffement climatique, des simulations ont été faites en Grande-Bretagne et montrent qu'il accélère la croissance des feuilles. Arbres et chenilles réagissent très vite.

    Maintenant , comment font les mésanges charbonnières pour prévoir à l’avance l’arrivée des premières belles journées et donc du pic d’abondance des chenilles, sachant que l’incubation dure de 13 à 14 jours ?

    Comment font-elles pour synchroniser l'arrivée des jeunes avec celle des chenilles (dont la durée de vie est très courte) ?

    La réponse la plus vraisemblable serait d’ordre physiologique . Les premières hausses de température activent la production d’une  hormone chez la femelle qui stimulerait la reproduction. Et cette théorie est en passe d’être confirmée par une contre-observation, effectuée aux Pays-Bas . Car , si en Grande-Bretagne la première hausse de température arrive au début du printemps, chez leurs voisins d’outre-manche c’est à la fin du printemps qu’elle se produit. Et justement, l’effectif des mésanges charbonnières ne cesse d’y décliner depuis trente ans, "trompées" par de mauvais indices de variation climatique…

    Une chose est certaine, c’est que la mésange charbonnière sera de plus en plus observée pour étudier et affiner nos connaissances face aux processus d’évolution provoqués par le réchauffement global ... 


    *Météo France a pu prouver grâce à l'analyse de données de températures recueillies par le réseau météorologique français sur l'ensemble du XX ème siècle , que  l'augmentation des températures en France au cours de ce du XX ème siècle est de l'ordre de 1°C. Le réchauffement est légèrement plus marqué sur le Sud que sur le Nord du pays. La température a davantage augmenté en fin de nuit (température minimale) que le jour (température maximale). Les 10 années les plus chaudes du siècle sont toutes postérieures à 1988 . Le réchauffement sur la France est un peu supérieur à celui observé à l'échelle de la planète (de l'ordre de 0,7°C). Cette différence s'explique par le fait que les océans qui couvrent 70% de la surface de la Terre se réchauffent moins vite que les continents.


  • Loutre du Bélon

    La loutre d'Europe (Lutra lutra) (1)


     La capture par un agriculteur de Bannalec d'une loutre sur la rivière du Bélon est une belle surprise pour moi et pour tout autres amoureux de la nature . Je croyais cet animal disparu des ruisseaux de la région depuis bien longtemps , ce temps où enfant,  je l'observai du côté de Pont-Claon sur la commune de Le Trévoux . La dernière observation de loutre que j'ai fait ici était du côté du  Pont-Minaouët entre Trégunc et Concarneau . C'est Roland du blog Musardage qui m'avait mis sur la voie des loutres du Minaouët lors d'une rencontre au bord des étangs de Trévignon .

    J'espère qu'avec le temps ,  voir une loutre dans la région ne restera pas  quelque chose d'exceptionnel .

    Par-contre , J'observe régulièrement le vison d'Europe surtout sur les rives de L'aven et du Ster-Goz .

    Cliquer sur  l'article du Télégramme de Brest qui  Parle  de cette capture .

    Dans vos régions ,  pouvez-vous observer régulièrement  les loutres d'Europe ?

     

    Stéphane Raimond ,

    Le pisciculteur amoureux des Loutres !!!

    Cliquez ici

  • La folle histoirte des algues vertes ( suite 4 )

    Article dans :

    Cliquez

     

    Une petite cinquantaine d'agriculteurs riverains et amis , se sont retrouvés jeudi après-midi , dans une ferme de Plogonnec près de Locronan .

    ils ont manifesté, dans le calme  leur mécontentement lors d'un contrôle des services vétérinaires dans le cadre du plan «Algues vertes», chez l'un d'entre eux.

    Petite phrase de Christian Hascoët, agriculteur à Guengat , qui montre bien le ras le bol de ces petits agriculteurs qui font de gros investissements très coûteux pour tenter de de stopper la destruction de l'environnement ,  alors que de son côté le gouvernement les laisse tomber lorsqu'il est question de discuter et de défendre le prix du lait et autres produits de leur travail :

    «On a l'impression d'être toujours observés. En général, les contrôles sont bons car on fait bien notre métier. On n'arrive pas à comprendre la situation des algues vertes sur le bassin versant. D'un côté, on contrôle et quand il s'agit de défendre les prix, les politiques sont aux abonnés absents»

    Alors ,  Comment faire des investissements quand on a déjà du mal à simplement nourrir la famille avec le fruit de son travail ?

    Mais là il est vrai , nous parlons des petits exploitants .... Mais les gros ( car il y en a !! ) , font-ils les efforts nécessaire dans le bon sens pour que cette histoire " d'algues vertes" stoppe un jour ?

     Et toi à la maison ? Et moi au travail ? Et nous chaque jour dans la vie ? .... Humm , humm !!

  • Les oiseaux ont-ils encore une place sur cette terre ?

    J'entends souvent cette phrase :

    " Il est affligeant que des gens fassent des dons pour la protection des oiseaux ( LPO , Bretagne vivante ... ) alors que des humains crèvent de la faim dans le monde . "

    J'aimerais connaître votre sentiment sur cette phrase .

    Corneille accidentée par une voiture sur le bord de la route .

    Guillemot victime du déballastage d'un navire en mer .

    "Bêtise humaine . " Humaine" est de trop : il n'y a que les hommes qui soient bêtes ."

    Jules Renard .

  • Pour Pâques , chasse aux oeufs de Raies

    Dans le cadre de son programme CapOeRa , L'APECS ( Association pour l'étude et la conservation des sélaciens ) propose aux personnes qui Sillonnent la « laisse de mer » (le cordon d’algues sèches déposé en haut de plage) d'ouvrir grand les yeux pour y trouver les capsules d’œufs de raies. Pour vous aider, l’APECS a édité un guide d'identification  expliquant la marche à suivre et décrivant les capsules de 8 espèces de raies ( les plus à même d'être rencontrées sur nos plages ). Environ 50 espèces fréquentent les eaux tempérées.Une fois les capsules identifées , informez l’APECS de vos trouvailles par mail : asso@asso-apecs.org , par courrier : APECS , rue de Liège , BP 51151 29200 Brest cedex 1 , ou en apportant vos capsules dans la structure relais la plus proche de chez vous.

    Il est important de faire remonter les informations de toutes les plages qui ont été prospectées, même celles où aucune capsule n’a été trouvée.

     Guide d'identification édité par l'APECS :

    Téléchargez la fiche d'itenfication :

     

     

     

  • 2010 année de la biodiversité .

    A lire sur le site  , une interview d'

    Allain Bougrain Dubourg président de la 

    Cliquez bouton

     

  • La folle histoire des algues vertes ( suite 3 )

    "Trois scientifiques ont analysé les résultats de l'autopsie réalisée à la suite du décès d' un chauffeur costarmoricain victime d'un infarctus après avoir déchargé des algues vertes en juillet. Selon eux, le gaz dégagé par les algues en putréfaction et inhalé par la victime sont à l'origine de sa mort de manière "quasi certaine"......

    A lire dans l'article du Télégramme de BREST ce matin

    CLIQUEZ  ici

  • Où sont passés les Bouvreuils ??

    Je me pose cette question depuis quelques années tellement j'aperçois rarement ce bel oiseau qu'est le bouvreuil pivoine .  Son chant résonnait dans notre bocage où il se déplaçait en bande . Depuis 1997 je n'en ai vu que deux fois dans mon jardin en 2000 et 2008 .  Pour les voir , je me rends dans le polder de Mousterlin où l'on peut encore admirer quelques couples . J'en ai aussi apperçu autour de l'étang de Riec sur Belon et dans la campagne de Bannalec . Mais rien cette année !!

    - Je me demande à quoi est dû la raréfaction de cet oiseau par chez moi ?

    Il n'y trouve plus sa nourriture , la destruction du bocage , la traque et la mise en cage par des " collectionneurs " .....

    - Alors , en voyez-vous beaucoup par chez vous  ou  avez-vous aussi constaté une diminution des effectifs de bouvreuils dans votre région ?


  • Ils veulent détruire les " gwern " (marécages) à Quimperlé !!!

    Ils veulent détruire les " gwern " (marécages) à Quimperlé !!!

    J'ai lu que pour que l'eau s'écoule plus vite lors des inondations sur le bassin de Quimperlé , la commission locale de l'eau a idée de raser les arbres des " gwern " de la forêt de Toulfoën . Voilà pourtant un endroit , sorte de mangrove à la bretonne qui renferme des espèces rares tels que le cranson des estuaires, qui servait à soigner les marins du scorbut et toute une faune . Cet endroit est une des plus belles zones humides du Finistère , il fait partie  de notre patrimoine naturel ... Et on veut la détruire !!! De plus , cette déforestation  va coûter très cher. Plusieurs  millions, et bien-sûr , avec l'argent du contribuable .... pour un résultat plus qu'improbable .

    J'espère de tout coeur que ces messieurs vont revoir leur plan et auront d'autres idées au sujet des inondations . La pluie fait partie de notre Bretagne et malheureusement pour ceux qui ont les pieds dans l'eau lors des crues , ça n'est pas en détruisant un biotope, un site naturel merveilleux ... que l'on empêchera ce phénomène lui aussi naturel d'avoir lieu .

     

     

  • Baisse du taux de nitrate

    Les nitrates piégés par les agriculteurs sur le bassin-versant du Steir qui alimente Quimper en eau potable 

     

     

    Lorsque 15 ans d' efforts payent .

    J'ai lu ce matin et regardé la courbe des taux de nitrates par mg/l sur la rivière du Steir . Une baisse de 21% entre 1994 et 2009 !! Une vrai satisfaction . Bravo à ces hommes qui ont pris conscience de la gravité des nitrates dans nos eaux bien avant les autres .

     

    Ces efforts des agriculteurs montrent bien , qu'ils ne sont pas les seuls en cause dans l'affaire des algues vertes le long de nos plages , comme beaucoup le disent ou l'écrivent .

    Aux particuliers , industriels et communes de faire le même effort que les agriculteurs de cette région et nos enfants pourront sans crainte à nouveau boire de l'eau du robinet .

     

  • La folle histoire des algues vertes ...(suite 2)

    Décès suspect : Le procureur clôt l'affaire

    à lire l'aricle du Télégramme de Brest

    Et sur son BLOG la réaction de la fille du chauffeur .

  • les enjeux écologiques,Subir ou choisir ?

    les enjeux écologiques , Subir ou choisir ?

     

     

     

    Il est grand temps pour chacun d'entre nous de faire les gestes simples en matière d'écologie avant qu'il ne soit trop tard pour cette planète . Ne pas attendre que les autres bougent les premiers comme c'est trop souvent le cas .

    Voilà un extrait de ce que dit Nicolas Hulot sur le site de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme . Cliquez ici

    "Quand on me demande quelle calamité écologique est la plus importante, je ne peux répondre tant la liste est longue et les menaces à parité. L'érosion de la biodiversité, le dérèglement climatique, la dégradation de nos océans, la diminution drastique d'eau potable accessible, l'épuisement des ressources alimentaires, énergétiques comme des matières premières... tout est crucial et tout est lié...

    En cause, notre inaptitude collective et individuelle à la limite. On consume plus que l'on consomme. Nous vivons parfois sous la tyrannie du désir sans trier dans les possibles. Le matérialisme comme principale religion, posséder pour exister, produire pour être puissant : ajoutez l'inimaginable inertie de nos mentalités engluées dans nos habitudes, qui nous entraîne dans un élan incontrôlable ; happés par la fulgurance du progrès, subjugués par la fascination de la croissance quantitative et bercés par l'illusion de la liberté.

    Il n'y a pas de fatalisme à s'accommoder de la civilisation du gâchis. Dans une planète aux ressources limitées, nous voyons bien qu'il nous faut tendre vers un nouveau paradigme "mettant honnêtement, sincèrement l'humain et la nature au cœur de nos préoccupations". 

    .Copenhague décembre 2009

    Au mois de décembre 2009 se tiendra à Copenhague le Sommet de l’ONU sur le climat. Nos dirigeants  devront parvenir à mettre au placard leurs divergences d’intérêts de court terme , pour mettre en place un vrai projet politique mondial avec une aide scientifique  ... Il y a urgence .

    Une chanson de Midnight Oil pour illustrer ce désastre permanent de notre part vis à vis de ce qui nous entoure .

     

    Le moment est venu
      
    De dire qu'il faut être juste
     
    De payer le loyer
       
    De payer notre part
      
    Le moment est venu
      
    Un fait est un fait
       
    Cela leur appartient
      Aller, rendons le ...

     

  • La folle histoire des algues vertes ..... (suite1)

    Les oiseaux de nos côtes de la baie de Concarneau , n'avaient pas encore trop à se plaindre des algues vertes ... Et bien en cette fin octobre c'est la catastrophe aussi sur nos plages .

    "Depuis une semaine, une marée verte a envahi le Cap-Coz et la plage de Kerleven. Le fond de la Baie de Concarneau n'avait jamais connu un tel phénomène. «C'est du jamais vu! En deux jours, les services techniques ont ramassé 1.500m³. Jusqu'au 28 août, nous n'avions collecté que 1.000m³. Aujourd'hui, nous en sommes à 5.200m³. La Forêt-Fouesnant en est à 4.200m³. Il est à craindre que nous atteignions les 10.000m³ à la fin de l'année. Contre 6.000m³ en 2008», convient le maire fouesnantais Roger Le Goff. Ces derniers jours, une noria de camions et remorques a ainsi fait la navette entre les plages et le centre de Kérambris, où sont stockées et traitées les algues vertes récupérées."

    Le Télégramme de Brest .

    .Blog de Caro. M


     

  • La folle histoire des algues vertes ...

    Algues vertes Combien faudra t-il de victimes ?

    Du nouveau dans l'histoire des algues vertes véritable cancer de nos côtes.

    Il y a peu de temps , des chiens un cheval sont mort étouffés par l'hydrogène sulfuré dégagée par la putréfaction de ces algues ... ça avait ému l'opinion ..... Là on parle de doutes sur la mort d'un homme qui ne faisait que le sale boulot de dégager cette "merde " de nos plages pour que les autres profitent d'un peu de sable ... Qu'est-ce qu'une plage sans sable ?

    "Le 22juillet, en milieu d'après-midi, le chauffeur d'un poids lourd trouvait la mort après avoir fait un malaise au volant de son véhicule, au lieu-dit «leChien Noir», à Binic.  Cet homme de 48 ans sortait de la plate-forme de compostage de Launay-Lantic. Quelques minutes plus tôt il y avait déchargé, pour la troisième fois de l'après-midi, un caisson d'algues vertes. Après l'accident, les secours avaient conclu à un décès dû à un arrêt cardiaque. L'affaire aurait pu en rester là, mais le 25août, Jean-Louis Fargeas, le préfet des Côtes-d'Armor, a reçu un courrier du président du centre de traitement des déchets de Launay-Lantic. Dans cette lettre, l'élu faisait part de ses doutes sur les causes du décès au haut fonctionnaire. Des doutes nés après les propos de François Fillon sur la toxicité des algues vertes en putréfaction (qui dégagent alors de l'hydrogène sulfuré)."

    Affaire à suivre , mais j'ai bien peur que comme à chaque fois dans ce style d'affaire on l'étouffe  .... Combien faudra t-il de victimes pour faire bouger les choses en amont de cette gangrène qui touche toute notre belle région .

    Allez sur ce Blog pour lire le témoignage touchant de Caro M, fille du malheureux chauffeur du poid lourd qui transportait cette merde .

    Cliquez ici

    Ne savons-nous pas d'où vient cette pollution pour pouvoir stopper le processus ?

    Tout en sachant qu'il  est  plus facile pour nos politiques d'aller pleurer sur les plages !!

    De plus pour ma part , les propos de Bruno Le Maire dans cette vidéo me font peur , avec de tels propos on ne va pas avancer d'un pouce sur l'affaire des algues vertes .

     

     

     

     

     

    La réponse des agriculteurs qui en ont ras-le-bol d'être montrés du doigt dans l'affaire des algues vertes :

     

    Le consommateur n'a t-il pas une grande partie des torts dans cette affaire .

  • Présence des PCB dans les rivières de Quimperlé (Finistère sud )

    Isole, Laïta. La pêche de plusieurs poissons interdite ( région Quimperlé )Envoyez l'article à un ami

    Une concentration en polychlorobiphényles (PCB) supérieure aux doses admissibles a été enregistrée dans l'Isole et la Laïta, aux alentours de Quimperlé. La préfecture vient donc d'interdire la pêche de certains poissons en vue de leur commercialisation et de leur consommation: anguilles, bardeaux, brèmes, carpes, silures et tanches. Les sites concernés par cette mesure sont l'Isole et ses affluents, en amont de la RD 23, au lieu-dit Pont Hellec, à Saint-Thurien; l'Isole en aval du lieu-dit Pont Hellec, jusqu'à sa confluence avec l'Ellé à Quimperlé et dans la Laïta, jusqu'à la mer. La préfecture rappelle qu'une exposition accidentelle de courte durée aux PCB n'a pas de conséquences sanitaires. Lapêche, à condition que les prises ne soient pas consommées, la baignade et les sports nautiques ne présentent aucun risque sanitaire pour l'homme.

    Source , LE TELEGRAMME DE BREST

    Lire la suite

  • Climat. La pollution aide les plantes à lutter contre le réchauffement !!!

    Climat. La pollution aide les plantes à lutter contre le réchauffement !!!!

    La pollution atmosphérique limite paradoxalement le réchauffement climatique, en aidant les plantes à emmagasiner davantage de gaz à effet de serre, révèle mercredi une étude, qui suggère un dilemme en matière de priorité
    environnementale.

     

    La flore, en particulier la forêt tropicale, absorbe un quart du dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre produit par la combustion des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon). Le sens commun suggèrerait que la photosynthèse, par laquelle la végétation transforme énergie solaire, CO2 et eau en nutriment, serait entravée par la pollution aux particules (conséquence de l'activité humaine - industrie, transports) qui obstrue les rayons du soleil. Cette pollution ("obscurcissement global" - global dimming) aurait en fait l'effet contraire.

    Les plantes produisent plus de carbone

    "Étonnamment, les effets de la pollution atmosphérique semblent avoir augmenté la productivité végétale globale de près d'un quart entre 1960 et 1999", (entrainant) "une hausse de 10% de la quantité de carbone stockée par la Terre", affirme Linda Mercado, chercheuse au Met Office Hadley Centre in Britain, auteur principal de l'étude publiée par la revue Nature.

    Soleil moins éclatant, mais plus lumineux

    Ce phénomène s'explique par la manière dont les particules réfléchissent la lumière. Si le ciel est pollué, la flore reçoit moins de rayons directs, mais une lumière dispersée par les particules agissant comme des petits miroirs laissant moins de feuilles -lieu de la photosynthèse- totalement dans l'ombre. Si ce phénomène est connu, l'étude est la première à employer un modèle global pour en calculer les conséquences sur la capacité d'absorbtion de CO2 de la flore. Sans cette pollution, la température moyenne à la surface de la Terre aurait augmenté de 1 ou 1,1 degré depuis le début de l'industrialisation, et non de 0,7 degré, selon Knut Alfsen, directeur du Centre de recherche international sur l'environnement d'Oslo.

    Ces résultats révèlent un dilemme: "à mesure que nous continuons à purifier l'air, ce que nous devons faire pour la santé humaine, il sera d'autant plus difficile d'éviter un dangereux changement climatique par une réduction des émissions de CO2", prévient Peter Cox, co-auteur et chercheur à l'Université d'Exeter.

     

  • Halte aux pesticides !!!

     

    Avec le printemps , le chant des oiseaux , nous sortons tous au jardin et débutons notre potager . C'est aussi la période où les "mauvaises herbes " sortent de terre entre deux averses sous un rayon de soleil bien agréable . Alors pour se séparer de ces envahissantes , ne vaut-il pas mieux pour notre santé , utiliser des méthodes de désherbage moins agressives pour l'environnement que les pulvérisations de pesticides ?

    Un petit coup de binette comme à l'ancienne vaut mieux que du chimique dans nos eaux ... Et c'est bien mieux pour garder la forme physique afin d' aller courir la nature  avec notre appareil photo .

    Ce petit geste de chacun rendrait notre terre plus digeste .