L'oiseau contre la vitre !

chardonneret-elegant-s3.jpg

Il arrive très souvent qu'un oiseau vienne frapper les baies vitrées de la maison .

Souvent il s'envole aussitôt ou après quelques secondes le temps de reprendre ses esprits . Mais des fois , le choc est fatal .

pinson-accidente-l1.jpgCette femelle de Pinson des arbres ne survivra pas au choc contre la vitre

verdier-tw4.jpgCe Verdier d'Europe lui repartira .

Un autre aurait pu ne pas repartir si je n'avais pas été là . Bien groggy , il était au pied de la baie vitrée entrain de reprendre son souffle , j'ai juste eu le temps de le prendre dans mes mains lorsque le chat est arrivé la bave aux lèvres !!!

Après quelques minutes au chaud dans l'abri de jardin , il s'est envolé vers son nid .

Voici quelques images de ce Chardonneret élégant .

chardonneret-elegant-s3.jpgchardonneret-elegant-s4.jpgchardonneret-elegant-s1.jpgChardonneret élégant

____________________________________________________________________________________

Ci-dessous : La plaquette

Le verre :
un piège pour les oiseaux

Guide d’actions
contre les collisions

ASPAS / LPO


naturepassion oiseaux danger

Commentaires (12)

1. Le Coz Gérard 02/05/2012

Bonjour Yves,

Oui Yves, "l'oiseau contre la vitre" de jour comme de nuit ! On oublie trop nos constructions, particulièrement celles de grandes hauteurs, éclairées de nuit en permanence, pièges mortels pour les oiseaux.

ETUDES AUX USA ET AU CANADA:
Cest en premier lieu grâce à Daniel KLEM, que la dimension du problème a été révélée.
Il montre dans ses études, commencées à la fin des années 1980, qu'il y a en moyenne entre 1 et 10 collisions par bâtiment et par an. Celà conduit à une estimation de 100 millions à 1 milliard de victimes chaque année uniquement aux Etats-Unis.
Le chiffre admis pour la Suisse est de 1,3 million, soit pour la France environ 10 millions de victimes.
Dans d'autres études il a démontré que de nombreux oiseaux ne survivent pas à une collision, même si , dans un premier temps, ils sont capables de s'envoler. La plupart meurent par la suite de blessures internes. Au centre de soin de la LPO de Clermont-Ferrand, les oiseaux apportés suite à ce type d'accident et apparemment indemnes sont néanmoins examinés attentivement et gardés en observation au minimum 24 h avant d'être relachés.
Il a également fait une série de tests pour évaluer l'efficacité de différents systèmes défensifs. Il a ainsi remarqué qu'un marquage de l'ensemble de la surface est important et que les structures VERTICALES protègent mieux que les horizontales. Malgré la dimension du problème, peu de recherches ont été menées jusqu'à présent sur le thème des oiseaux et du verre. On n'a pris conscience du problème que depuis peu et comme bien souvent l'argent manque!!

RECHERCHES EN EUROPE:
Des efforts sérieux pour mieux comprendre le phénomène et développer des mesures efficaces ne sont entrepris que depuis les années 90.
La Wiener Umweltanwaltschaft (Organisation de protection environnementale), en collaboration avec un groupe de travail de la station ornithologique de Radolfzell (ville allemande près du lac de Constance), M. Dinetti et ses collègues en Italie et plusieurs personnes de la station ornithologique suisse de Sempach ont effectué des expériences. Elles ont servi à contrôler p. ex. l'efficacité des mesures de prévention sur les parois antibruit et le degré de réflexion des vitres ou bien l'efficacité des silhouettes de rapaces, de trames, de couleurs et de contrastes.
Cela a permis de déterminer la nécessité de bandes prévenant les collisions d'oiseaux sur les parois antibruit et leur efficacité. Beaucoup d'autres connaissances, importantes pour les conseils dans les situations réelles ont pu être tirées de ces études.
Les réalisations faites à partir des recommandations tirées des expériences précédentes ont prouvées leur justesse y compris sur des constructions de grande hauteur.

Comme j'ai été un peu long, je pourrai développer des points particuliers si cela intéresse quelqu'un.

Amitiés,
Gérard

2. Denis S 02/05/2012

Bonjour ,
Pour la Suisse 1,3 millions de victimes , pour la France environ 10 millions de victimes !
Pourquoi une si grande différence ?
Denis

3. Le Coz Gérard 04/05/2012

Bonjour,

Grosso modo il s'agit du ratio du nb. d'habitants (et donc habitations) de chaque pays. C'est vrai qu'en comptant en sus les départements d'outre-mer le chiffre devient 11 millions de victimes. Il s'agit bien évidemment d'ordre de grandeurs mais ces chiffres sont pour moi très percutants.
Bien sûr à l'échelle unitaire 1 oiseau mort est toujours 1 de trop. Nous sommes d'accord.
Cordialement,
Gérard

4. Dupdup (site web) 27/05/2012

Lorsque qu'un oiseau heurte la vitre et qu'on le prend en main, on a l'impression qu'il s'endort jusqu'au moment où il meurt. Depuis trente ans, je pratique la même méthode, j'ouvre le robinet, je mets rapidement la tête de l'oiseau sous le jet puis je mets l'oiseau la tête en bas en le tenant par les pattes. Cette opération l'oblige à reprendre ses esprits, l'oiseau gigote et la vie repart ainsi. Là où je travaille, il y a tellement de vitres que cela arrive très souvent. La plupart du temps cette technique est infaillible et l'oiseau repart presque toujours, sauf dans le cas évidemment où il y a une cervicale de cassée.

5. Dupdup (site web) 03/06/2012

J'adore l'humour, involontaire sans doute, de notre ami Gérard ci-dessus. A propos des oiseaux qui se fracassent la tête contre les vitres, il parle de chiffres "très percutants" !

6. Yves 03/06/2012

Oui , j'avais aussi relevé cette phrase percutante !! Qui j'espère ne l'a pas laissé sur le carreau !! hé hé
La prochaine fois que ça arrive ... Car malheureusement ça arrivera encore qu'un oiseau vienne frapper mes vitres , je tenterai la méthode à Dupdup .

7. Le Coz Gérard 05/06/2012

Bonjour Yves et Bernard.
Pas du tout involontaire, mais clairement réfléchi. Ca vous va ?
Et pan sur votre bec !!
Dis donc Yves, tu ne pourrais pas te demander pourquoi les oiseaux viennent ainsi "frapper mes vitres" ?!? Hé hé ...
Si je puis me permettre, les amis, d'abord du préventif avant le curatif. Non, mais ...
Et puisque vous avez des loisirs, je vous conseille vivement la lecture du "guide d'actions contre les collisions" ASPAS/LPO. Une grossière erreur s'y est glissée. Comme vous l'aurez bien lu, interro. écrite et nous verrons qui a parfaitement suivi !!
Je vous adore.
Amitiés,
Gérard

8. Yves 05/06/2012

Hum hum , ça me va , ça me va !!! Hé hé , sacré Gérard !!
Voilà un lien vers cette brochure de la LPO .
http://tarn.lpo.fr/documents/plaquette_collisions.pdf
Moi ce que j'ai pu constater en la lisant , c'est qu'il faut que j'arrache toutes les plantations de mon jardin !!!
Autre chose ,
Ils nous disent :Selon diverses études, on compte au moins un oiseau
mort par année et par bâtiment.
alors que dans ton commentaire tu écris : Il montre dans ses études, commencées à la fin des années 1980, qu'il y a en moyenne entre 1 et 10 collisions par bâtiment et par an
C'est pas tout à fait pareil une fois qu'on fait les comptes !

9. Macha 25/06/2016

Bonjour,
Je cherche désespérément ds conseils : Un petit moineau s'est fracassé contre la vitre de la maison que nous sommes entrain de construire, ce midi. Il est vivant, bas des ailes, mais sa tête ne tient plus, elle tire à gauche, comme sa queue d'ailleurs. Il ne piaille pas du tout. Je suis allée chez le véto qui m'a dit que c'était neurologique, qu'il y avait peu de chance que ça aille. Gros dilemme : dois-je tenter le tout pour le tout ou abréger ses souffrances? En attendant, il est au "chaud", dans un cage pas trop grande (j'avais peur qu'il se fasse mal en bougeant trop). Je lui ai confectionné un minerve pour soutenir son coup et éviter d'aggraver les choses (maintenue par un élastique souple en croix que j'ai fait passer de façon à former une croix sur son dos) et là, il est calme, mais...Je ne sais pas du tout quoi faire. D'après vous? Ca me ...Sa femelle le cherche, vol autour de la maison, rentre même dedans car toutes les fenêtres ne sont pas encore posées, c'est d'un triste. J'aimerai bien lui rendre son "chéri"...

10. Yves 26/06/2016

Bonjour Macha , le vétérinaire a malheureusement raison , on ne peut pas faire grand chose pour sauver ce passereau si la tête ne tient plus , il a du frapper très fort . Comment se porte-t-il aujourd'hui ?
2267

11. Dupdup (site web) 26/06/2016

Entièrement d'accord avec Yves, il n'y a pas grand chose à faire et, contrairement au vétérinaire (en général ils n'y connaissent pas grand chose aux oiseaux), je pencherais plutôt pour une rupture des cervicales, d'où la tête qui va dans tous les sens. C'est classique au moment d'un heurt avec une vitre. Dans le cadre de ma vie professionnelle, on m'amenait régulièrement des petits passereaux atteints des mêmes problèmes et ça se terminait souvent par un coup de talon pour abréger les souffrances, la mort est ainsi instantanée. Dans les centres de soins pour oiseaux ils euthanasient souvent des oiseaux mais évidemment sans le dire aux personnes qui ont apporté lesdits oiseaux (encore qu'avec un peu de pédagogie, en expliquant bien les choses, il me semble plus honnête de le dire, les gens sont capables de comprendre dans la plupart des cas).

12. Le Coz Gérard 27/06/2016

Bonjour Yves,
Même constat et avis que Dupdup.
Au centre de soins de la LPO/Auvergne sur 2000 oiseaux soignés en 2015, 48 pour cent (*) ont pu être sauvés et reprendre leur vie d'oiseaux sauvages.
La règle est que tout oiseau traité devra être relâché dans la nature sans handicap ni imprégnation. Des oiseaux qui pourraient demeurer vivants mais avec des séquelles sont en effet "euthanasiés". Hormis le temps des soins aucun oiseau n'est donc conservé en volière à Aubière (63).
(*) Il me semble que le ratio est de cet ordre dans les divers centres de soins en France.
Amitiés,
Gérard

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau