La mer

La mer

Loin des grands rochers noirs que baise la marée,
La mer calme, la mer au murmure endormeur,
Au large, tout là-bas, lente s'est retirée,
Et son sanglot d'amour dans l'air du soir se meurt.

La mer fauve, la mer vierge, la mer sauvage,
Au profond de son lit de nacre inviolé
Redescend, pour dormir, loin, bien loin du rivage,
Sous le seul regard pur du doux ciel étoilé.

La mer aime le ciel : c'est pour mieux lui redire,
À l'écart, en secret, son immense tourment,
Que la fauve amoureuse, au large se retire,
Dans son lit de corail, d'ambre et de diamant.

Et la brise n'apporte à la terre jalouse,
Qu'un souffle chuchoteur, vague, délicieux :
L'âme des océans frémit comme une épouse
Sous le chaste baiser des impassibles cieux.

Nérée BEAUCHEMIN

Commentaires (3)

1. Etincelle 03/11/2009

C'est vrai qu'on est un peu frustré quand la mer est à marée basse et qu'on n'entend qu'"un souffle chuchoteur".
Mais on est aussi frustré quand la mer est à marée haute, que seuls les rochers émergent de l'eau et qu'on ne peut pas observer le très rigolo manège des bécasseaux sanderling sur la plage.
Ben voilà, on n'est jamais content ...
Typiquement français ça ! LOL

2. Yves 03/11/2009

Et pourtant c'est cela qui fait le charme de l'océan Atlantique .... Sans marée , plus rien ne serait pareil .

3. Etincelle 04/11/2009

Mais bien sûr !
La mer Méditerranée a beaucoup moins de charme que l'océan car elle n'a pas de marées.
C'est la mer à marée haute qui, lorsqu'elle se retire, laisse tous ces trous d'eau dans les rochers où on peut gratouiller à la recherche de toutes sortes de trésors naturels.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau