Découverte de l'évidence

La vie est simple. Je dis
Que nous ignorons sa grâce,
Masque transparent, visage
Ridicule, tu souris.

Toi, frère des champs, merci :
La vie est à ton image.
Parle donc, pour être un sage.
Soyons plus forts que l'ennui.

J'enferme les vieilles Muses,
Car ces filles ont des ruses
Terribles et sans beauté.

Vite en cage ! - Moi, j'existe
Et je vois avec fierté
Qu'on ne saurait être triste

Aux jardins que j'ai plantés.

Odilon-Jean Périer

Jardin1

Commentaires (2)

1. Dupdup (site web) 04/09/2009

Hou la la, il est mort à 27 ans ce poète !

2. yves 04/09/2009

Oui , c'est vrai , mais il a laissé une oeuvre magnifique !!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau