les enjeux écologiques,Subir ou choisir ?

les enjeux écologiques , Subir ou choisir ?

 

 

 

Il est grand temps pour chacun d'entre nous de faire les gestes simples en matière d'écologie avant qu'il ne soit trop tard pour cette planète . Ne pas attendre que les autres bougent les premiers comme c'est trop souvent le cas .

Voilà un extrait de ce que dit Nicolas Hulot sur le site de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme . Cliquez ici

"Quand on me demande quelle calamité écologique est la plus importante, je ne peux répondre tant la liste est longue et les menaces à parité. L'érosion de la biodiversité, le dérèglement climatique, la dégradation de nos océans, la diminution drastique d'eau potable accessible, l'épuisement des ressources alimentaires, énergétiques comme des matières premières... tout est crucial et tout est lié...

En cause, notre inaptitude collective et individuelle à la limite. On consume plus que l'on consomme. Nous vivons parfois sous la tyrannie du désir sans trier dans les possibles. Le matérialisme comme principale religion, posséder pour exister, produire pour être puissant : ajoutez l'inimaginable inertie de nos mentalités engluées dans nos habitudes, qui nous entraîne dans un élan incontrôlable ; happés par la fulgurance du progrès, subjugués par la fascination de la croissance quantitative et bercés par l'illusion de la liberté.

Il n'y a pas de fatalisme à s'accommoder de la civilisation du gâchis. Dans une planète aux ressources limitées, nous voyons bien qu'il nous faut tendre vers un nouveau paradigme "mettant honnêtement, sincèrement l'humain et la nature au cœur de nos préoccupations". 

.Copenhague décembre 2009

Au mois de décembre 2009 se tiendra à Copenhague le Sommet de l’ONU sur le climat. Nos dirigeants  devront parvenir à mettre au placard leurs divergences d’intérêts de court terme , pour mettre en place un vrai projet politique mondial avec une aide scientifique  ... Il y a urgence .

Une chanson de Midnight Oil pour illustrer ce désastre permanent de notre part vis à vis de ce qui nous entoure .

 

Le moment est venu
  
De dire qu'il faut être juste
 
De payer le loyer
   
De payer notre part
  
Le moment est venu
  
Un fait est un fait
   
Cela leur appartient
  Aller, rendons le ...

 

Commentaires (3)

1. Dupdup (site web) 07/11/2009

Subir ou choisir ? Vaste question.
Je ne sais pas si on a encore vraiment le choix. Je l'espère en tous cas.
Nous aurions pu choisir une décroissance maîtrisée et volontaire. Mais nous sommes de plus en plus près du moment où le choix ne nous sera plus laissé. Ce sera alors la récession forcée. Ce qui aurait pu être un choix deviendra alors une contrainte très dure.
Plus le temps passe et plus l'idée de retrouver une sorte de paradis terrestre qui avait été perdu s'éloigne. Et plus se rapproche l'enfer.
Je ne suis pas très optimiste en ce moment. Désolé !

2. Yves 07/11/2009

Et malheureusement , nous sommes beaucoup lors de nos journées sur le terrain à avoir le même sentiment que toi Dupdup .
La nature va faire que l'on devra bien changer de vie . Et ça va être très brutal pour tous le monde ... et malheureusement comme d'habitude pour les plus pauvres dans un premier temps .

3. Dupdup (site web) 07/11/2009

Pour les plus pauvres dans un premier temps. Et pour les plus pauvres aussi dans un deuxième temps.
L'histoire se répète malheureusement toujours. Elle ne fait que bégayer.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau