Pollution Finistère

Kastel ruffel z1

Pendant la semaine , j'ai été observer la faune et la flore dans les Montagnes noires du centre Finistère . Le ciel était bleu et dégagé et soufflait un vent de dominante Nord/Est assez vigoureux . Malheureusement , avec un vent orienté de la sorte , on peut observer aisément la pollution au dessus de la vallée entre ces Montagnes noires et les Monts d'Arrée ... Et ceci , que ce soit le matin ou l'après-midi ! De ce nuage grisonnant qui nous empêche d'apercevoir les monts à l'horizon , on voit de temps en temps sortir au dernier moment , des Hirondelles rustiques qui migrent vers le sud . Je ne vous explique pas le mal à respirer que doivent avoir ces oiseaux au milieu de ces particules en suspension . En tout les cas , moi je n'étais pas bien là-haut , les yeux rouges , le nez qui coule sans cesse ... On attend quoi pour prendre des mesures ? Vous vous rendez compte que ça devient dangereux pour la santé d'aller se balader et respirer ce qui devrait être le bon air , sur les hauteurs du Finistère !! Mais bon , je suis comme la plupart des habitants de cette planète , je me rends compte de la gravité de la situation , que lorsque je suis face à face avec la réalité du phénomène ... Cette réalité qui va malheureusement de plus en plus nous plomber la vie en fragilisant notre santé . Et puis viendra une bonne dépression avec des vents de Nord/ouest sur la région , ça dégagera la pollution et nos sinus pour un instant ... Et on oublira , car on a cette capacité à oublier vite !

finistère naturepassion Bretagne Pollution

Commentaires (1)

1. Christophe 03/10/2015

En Franche-Comté nous avons vécu un épisode de pollution impressionnant au printemps : ciel voilé, lumière atténuée. 3 jours. Sans doute ce que vivent la plupart du temps nos amis urbains. En pleine campagne, c'est inhabituel et assez flippant. Que cela arrive dans le Finistère, là où les vents sont les plus virulents, au point qu'on les ressente dans l'est n'est pas rassurant. Mais il y a pire : vivre dans le chaudron d'une ville... Merci pour ton témoignage.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau