Balades en images dans le Finistère

Le Sylvain azuré

Sylvain azure a2

La Pie-grièche écorcheur

(Lanius collurio)

Pie grieche ecorcheur a6 1

Pie grieche ecorcheur du1

 

  • Francis
    • 1. Francis Le 26/09/2022

    Merci beaucoup pour toutes ces informations sur les papillons. Un plaisir de passer de temps en temps ...

    Lire la suite

  • Sabarthez
    • 2. Sabarthez Le 01/08/2022

    Photo d un sympetrum meridional arasite sur l ile de re lieu-dit les éviers au bois plage ce jour le ...

    Lire la suite

  • ChBonnet
    • 3. ChBonnet Le 10/06/2022

    Bonjour, Pour fixer les idées, ça serait super d'ajouter une photo de fleur mâle et une autre femelle ...

    Lire la suite

  • MELOU Michel
    • 4. MELOU Michel Le 12/05/2022

    je viens de photographier cette écaille dans mon jardin à Loctudy (29750) où c'est la première fois que ...

    Lire la suite

  • naturepassion

    Bonjour Menec , oui en effet , on peut rencontrer la Vipère péliade en forêt de Coatloc'h . il faut un ...

    Lire la suite

  • Livre sur les oiseaux

    Les oiseaux d'Europe 

    de Christopher Perrins

    Adaptation française Michel Cuisin

    Chez Delachaux et Niestlé

    oiseaux-d-europe.jpg

    Il n'est pas évident de recommander un livre sur les oiseaux tellement ils sont nombreux . Celui-ci , c'est Gérard qui me l'a fait découvrir lors d'une discussion sur les oiseaux au Trévoux . Je peux dire qu'il est très bien réalisé , simple , il va à l'essentiel pour faciliter l'identification . Et comme c'est un livre de poche , on peut facilement l'emmener avec soi lors de balades dans la nature . En plus d'un guide d'identification , il nous apprend la grande histoire de l'oiseau , de ses origines à son avenir au milieu des humains . Attention pour les néophytes , vous trouverez dans ce livre des oiseaux comme le Tarier pâtre sous le nom de Traquet pâtre ou l'Hirondelle rustique sous le nom d'Hirondelle de cheminée ...

    C'est pour moi un vrai coup de coeur .

    Lire la suite

  • Rainette verte

    La Rainette verte de Trévignon

    Hyla arborea

    Lors de mes balades le long des étangs , j'entends souvent son chant mais pas évident de l'observer cette petite grenouille verte . Alors quand j'en trouve une , j'aime faire quelques photos ... Et ce jour-là elles étaient 5 sur quelques mètres à prendre le soleil d'automne posées sur des fougères , les feuilles d'un pommier , une ombrelle ...

    rainette-g6.jpg

    Lire la suite

  • Héron garde-boeufs

    De plus en plus nombreux  .....

    Depuis ma première observation le 24septembre 2011 à Melgven , j'ai pu observer un grand nombre de hérons garde-boeufs dans la région en ce début octobre :

    - 42 à Melgven( Kerallé ), 102 à Nevez dont 64 ( Croas-Kerrun ) et 38 (Le Hénant) , 16 à Trégunc ( Pont Kerbrat ) et un autre grand groupe d'une centaine d'oiseaux en vol du côté de Rosporden .

    Lorsque je regarde mes notes depuis deux ans , je ne peux que constater une évolution constante du nombre de Hérons garde-boeufs autour de chez moi .

    Alors , comme l'Aigrette garzette en son temps , bientôt sédentaire dans le Finistère ce bel oiseau ?

     

    heron-garde-boeufs-mq1.jpg

    Lire la suite

  • Où sont passées les belle-dames ?

    La Belle-dame

    Cette année encore , je n'ai vu ce papillon autour de chez moi alors qu'en 2009 il était présent en grand nombre . Je me souviens de ce dimanche d'été 2009 à Pont-Aven  où sur toutes les fleurs de la villes était posée une Belle-dame , c'était incroyable , un nuage de papillons tournait autour de nous . Depuis plus rien .

    En avez-vous observé par chez vous ces deux dernières années ?

    Lire la suite

  • Le narcisse des Glénan

      De chez moi je peux apercevoir par temps clair , un bout de terre qui dépasse de l'océan au large de Concarneau ... Les Glénan . Sur l'une des îles de cet archipel , l'association Bretagne vivante a créée en 1974 la réserve naturelle de Saint-Nicolas qu'elle gère avec succès et passion . Sur ce bout de terre une fleur délicate d'une vingtaine de centimètres , jaune pâle nous offre sa splendeur trois semaines par an au mois d'avril . Cette fleur est le Narcisse des Glénan ou "Larmes d'anges"  (Narcissus triandrus L.) . Découvert seulement en 1803 , il est adapté au sel et ne se reproduit que par graines , une exception pour une plante à bulbe . Longtemps on l'a cru endémique et pourtant la découverte de " cousins " en Espagne et au Portugal a éclairci un des mystères de ce narcisse . Son apparition au XIX° siècle s'expliquerait par l'échouage d'un navire portugais transportant des bulbes vers la Hollande .

    Même s'il en existe de nos jours une version horticole . La protection de ce bijou au Glénan reste un challenge pour l'association et tous les bénévoles qui s'y intéressent . Ce narcisse délicat exige une pelouse rase sans guano ni jacinthes sauvages qui lui font de la concurrence .

    Tous les cinq ans , les pieds sont scrupuleusement comptés .

    - 800 pieds à la fin des années 70

    - 140 000 pieds en 2003

    Alors si un jour vous mettez les pieds sur ce petit coin de paradis , sachez qu'il est strictement interdit de cueillir ces fleurs et évitez de les piétiner . je sais que la zone est bien abritée et délimitée contre le piétinement humain ... Mais la dune à Trévignon aussi ... Et pourtant !!!

    Un site qui vous raconte l'histoire de cette plante :

    Iris-bulbeuses

    Un livre qui vous en dira plus sur Saint-Nicolas et ses narcisses :

    Collection Penn ar Bed

    Lire la suite

  • Grande tortue le retour !

     

    Grande TorTue

     

    Il y a bien des années que je n'avais plus observé ce papillon .

    Et voici qu'en une quinzaine de jours , je l'ai rencontré 4 fois en 4 endroits différents .

    Bannalec , Melgven , Riec sur Bélon et Rosporden .

    par quel mystère une telle abondance de grande tortue dans la région ?

    En voyez-vous du côté de chez vous ?

    Image hébergée par servimg.com

    Image hébergée par servimg.com

    Lire la suite

  • La charbonnière et le climat

    Certaines espèces d'oiseaux sont mises à mal par l'augmentation des températures dû au changement climatique*  que ce soit en France ou sur le reste de notre planète . Ce ne serait  pas le cas pour la mésange charbonnière.  Elle aurait un secret :  

    "sa période de reproduction s’adapterait aux variations de température locales."

    La nature a régie la période d'accouplement de façon à ce que les oeufs éclosent au moment où la nourriture ( insectes , chenilles .. ) abonde . Pour qu'une portée soit ménée à bien , il faudra tuer pour le couple plus de 6000 larves d'insectes !! Si on fait le cumul de ces prélèvements de nourriture sur une population de mésanges , on peut comprendre facilement que l'homme et l'agriculture ont besoin de ces petits oiseaux .

    Une équipe d’ornithologues du CNRS, observent depuis quarante sept ans les mésanges charbonnières d'une population du bois de Wytham, près d’Oxford le oiseaux ont été baguées depuis 1961 tandis que 10.000 nichées étaient observées chaque année, de mars à mai. Une des équipes a déterminé que le décalage de la période de ponte ne répond pas, comme on pourrait le penser, à une sélection naturelle s’opérant printemps après printemps, mais bien à une adaptation individuelle aux conditions . Pour mieux comprendre le motif de ce décalage, les scientifiques ont collecté des chenilles appartenant aux espèces dont les mésanges se nourrissent.  Ils ont pu observer que leur apparition s’est accélérée de deux semaines en moyenne et cela favorisée par le réchauffement climatique. Pour ce qui est de ce réchauffement climatique, des simulations ont été faites en Grande-Bretagne et montrent qu'il accélère la croissance des feuilles. Arbres et chenilles réagissent très vite.

    Maintenant , comment font les mésanges charbonnières pour prévoir à l’avance l’arrivée des premières belles journées et donc du pic d’abondance des chenilles, sachant que l’incubation dure de 13 à 14 jours ?

    Comment font-elles pour synchroniser l'arrivée des jeunes avec celle des chenilles (dont la durée de vie est très courte) ?

    La réponse la plus vraisemblable serait d’ordre physiologique . Les premières hausses de température activent la production d’une  hormone chez la femelle qui stimulerait la reproduction. Et cette théorie est en passe d’être confirmée par une contre-observation, effectuée aux Pays-Bas . Car , si en Grande-Bretagne la première hausse de température arrive au début du printemps, chez leurs voisins d’outre-manche c’est à la fin du printemps qu’elle se produit. Et justement, l’effectif des mésanges charbonnières ne cesse d’y décliner depuis trente ans, "trompées" par de mauvais indices de variation climatique…

    Une chose est certaine, c’est que la mésange charbonnière sera de plus en plus observée pour étudier et affiner nos connaissances face aux processus d’évolution provoqués par le réchauffement global ... 


    *Météo France a pu prouver grâce à l'analyse de données de températures recueillies par le réseau météorologique français sur l'ensemble du XX ème siècle , que  l'augmentation des températures en France au cours de ce du XX ème siècle est de l'ordre de 1°C. Le réchauffement est légèrement plus marqué sur le Sud que sur le Nord du pays. La température a davantage augmenté en fin de nuit (température minimale) que le jour (température maximale). Les 10 années les plus chaudes du siècle sont toutes postérieures à 1988 . Le réchauffement sur la France est un peu supérieur à celui observé à l'échelle de la planète (de l'ordre de 0,7°C). Cette différence s'explique par le fait que les océans qui couvrent 70% de la surface de la Terre se réchauffent moins vite que les continents.


    Lire la suite

  • Le maubèche et les limules .

    Des images magnifiques sur la rencontre (entre autres)  entre le bécasseau maubèche et la limule , animal venu tout droit du fond des âges .


    Life - L'aventure De La Vie - Les Oiseaux 14

    Lire la suite

  • Le vol du rapace

    à toute vitesse

    Voici des images exceptionnelles de la BBC avec une caméra sur le dos d'un faucon pèlerin , l'oiseau le plus rapide du monde qui vous entraine dans une course folle .

    Puis c'est autour de l'autour des palombes de vous emmener avec lui dans une balade à toute allure au milieu des bois .

     

    Lire la suite

  • Loutre du Bélon

    La loutre d'Europe (Lutra lutra) (1)


     La capture par un agriculteur de Bannalec d'une loutre sur la rivière du Bélon est une belle surprise pour moi et pour tout autres amoureux de la nature . Je croyais cet animal disparu des ruisseaux de la région depuis bien longtemps , ce temps où enfant,  je l'observai du côté de Pont-Claon sur la commune de Le Trévoux . La dernière observation de loutre que j'ai fait ici était du côté du  Pont-Minaouët entre Trégunc et Concarneau . C'est Roland du blog Musardage qui m'avait mis sur la voie des loutres du Minaouët lors d'une rencontre au bord des étangs de Trévignon .

    J'espère qu'avec le temps ,  voir une loutre dans la région ne restera pas  quelque chose d'exceptionnel .

    Par-contre , J'observe régulièrement le vison d'Europe surtout sur les rives de L'aven et du Ster-Goz .

    Cliquer sur  l'article du Télégramme de Brest qui  Parle  de cette capture .

    Dans vos régions ,  pouvez-vous observer régulièrement  les loutres d'Europe ?

     

    Stéphane Raimond ,

    Le pisciculteur amoureux des Loutres !!!

    Cliquez ici

    Lire la suite

  • L'amour pour les oiseaux ... Pourquoi ?

    Qu'est ce qui a fait qu'un jour j'ai eu cette attirance pour ces boules de plumes ?

    Pour moi cela a commencé très jeune , je passais des heures à observer , comptabiliser les oiseaux du jardin de mes parents et des environs . C'était pour moi une passion solitaire , si enfant  je partageais le foot , la musique , la pêche avec d' autres , les oiseaux restaient mon truc à moi , seul mon père a toujours eu des discutions sur le sujet avec moi ... Puis j'ai rencontré des personnes qui m'ont appris bien plus que les livres sur les oiseaux . Et un jour j'ai décidé de partager par le biais du net et grâce au numérique mes rencontres et observations sur le terrain ... Là aussi ,  j'ai eu la chance de rencontré de bonnes personnes .

    Alors , vous et les oiseaux .... Depuis quand cette passion ?

    Et si on peut vraiment  l'expliquer , pourquoi cette attirance au point de passer des heures à les observer et les prendre en photos .

    Lire la suite

  • Wodniczka , le séducteur des marais

    Entre Pologne et Bretagne une même passion pour suivre et sauver le Phragmite aquatique ( wodniczka )

    Cette vidéo vient du site ... TERRE.TV

    Lire la suite

  • La folle histoirte des algues vertes ( suite 4 )

    Article dans :

    Cliquez

     

    Une petite cinquantaine d'agriculteurs riverains et amis , se sont retrouvés jeudi après-midi , dans une ferme de Plogonnec près de Locronan .

    ils ont manifesté, dans le calme  leur mécontentement lors d'un contrôle des services vétérinaires dans le cadre du plan «Algues vertes», chez l'un d'entre eux.

    Petite phrase de Christian Hascoët, agriculteur à Guengat , qui montre bien le ras le bol de ces petits agriculteurs qui font de gros investissements très coûteux pour tenter de de stopper la destruction de l'environnement ,  alors que de son côté le gouvernement les laisse tomber lorsqu'il est question de discuter et de défendre le prix du lait et autres produits de leur travail :

    «On a l'impression d'être toujours observés. En général, les contrôles sont bons car on fait bien notre métier. On n'arrive pas à comprendre la situation des algues vertes sur le bassin versant. D'un côté, on contrôle et quand il s'agit de défendre les prix, les politiques sont aux abonnés absents»

    Alors ,  Comment faire des investissements quand on a déjà du mal à simplement nourrir la famille avec le fruit de son travail ?

    Mais là il est vrai , nous parlons des petits exploitants .... Mais les gros ( car il y en a !! ) , font-ils les efforts nécessaire dans le bon sens pour que cette histoire " d'algues vertes" stoppe un jour ?

     Et toi à la maison ? Et moi au travail ? Et nous chaque jour dans la vie ? .... Humm , humm !!

    Lire la suite

  • Quatre sur 118 !!!! Pauvres Gravelots

    2010

    Mauvaise année sur le site de Trévignon pour les gravelots à collier interrompu

    Sur le site des dunes et étangs de Trévignon, les amateurs de plage doivent cette année cohabiter avec les enclos réservés à la protection du gravelot à collier interrompu. Dans le cadre de Natura 2000, une démarche de sensibilisation et de protection de l'espèce a en effet été mise en place, avec des résultats encourageants jusqu'à présent. Pour veiller au grain depuis le mois d'avril, Maxime Pfohl, jeune écovolontaire de Bretagne Vivante, a suivi les couples de gravelots afin d'assurer la protection des nids grâce aux enclos.

    Quatre sur 118

    «Malheureusement, les corneilles ont fait beaucoup de dégâts. Sur les 118 oeufs dénombrés au sein des 48 nids, seuls 17 poussins ont éclos. Et à ce jour, nous en comptons seulement quatre!» Le travail de Maxime s'achève ce week-end. «Avec la hausse de fréquentation sur le site, et la faible qualité des oeufs de reponte, les chances d'aboutir sont maintenant quasiment nulles».

    Le travail de sensibilisation et d'information qu'il a effectué en parallèle va se poursuivre au sein de Bretagne Vivante, notamment auprès des propriétaires de chiens. Les chiens sont en effet interdits sur le site des dunes et étangs, même en laisse, du 15 mars au 15 août, et toute l'année sur les plages.

    Propos recueillis dans le Télégramme de Brest


    Grand Merci à Maxime

    d'avoir donné de son temps à ces oiseaux qui ont malheureusement de plus en plus de mal à se reproduire sur nos plages .

     

    Photo Yves Le Presse

    Lire la suite

  • Les oiseaux ont-ils encore une place sur cette terre ?

    J'entends souvent cette phrase :

    " Il est affligeant que des gens fassent des dons pour la protection des oiseaux ( LPO , Bretagne vivante ... ) alors que des humains crèvent de la faim dans le monde . "

    J'aimerais connaître votre sentiment sur cette phrase .

    Corneille accidentée par une voiture sur le bord de la route .

    Guillemot victime du déballastage d'un navire en mer .

    "Bêtise humaine . " Humaine" est de trop : il n'y a que les hommes qui soient bêtes ."

    Jules Renard .

    Lire la suite

  • Pour Pâques , chasse aux oeufs de Raies

    Dans le cadre de son programme CapOeRa , L'APECS ( Association pour l'étude et la conservation des sélaciens ) propose aux personnes qui Sillonnent la « laisse de mer » (le cordon d’algues sèches déposé en haut de plage) d'ouvrir grand les yeux pour y trouver les capsules d’œufs de raies. Pour vous aider, l’APECS a édité un guide d'identification  expliquant la marche à suivre et décrivant les capsules de 8 espèces de raies ( les plus à même d'être rencontrées sur nos plages ). Environ 50 espèces fréquentent les eaux tempérées.Une fois les capsules identifées , informez l’APECS de vos trouvailles par mail : asso@asso-apecs.org , par courrier : APECS , rue de Liège , BP 51151 29200 Brest cedex 1 , ou en apportant vos capsules dans la structure relais la plus proche de chez vous.

    Il est important de faire remonter les informations de toutes les plages qui ont été prospectées, même celles où aucune capsule n’a été trouvée.

     Guide d'identification édité par l'APECS :

    Téléchargez la fiche d'itenfication :

     

     

     

    Lire la suite

  • 2010 année de la biodiversité .

    A lire sur le site  , une interview d'

    Allain Bougrain Dubourg président de la 

    Cliquez bouton

     

    Lire la suite

  • La folle histoire des algues vertes ( suite 3 )

    "Trois scientifiques ont analysé les résultats de l'autopsie réalisée à la suite du décès d' un chauffeur costarmoricain victime d'un infarctus après avoir déchargé des algues vertes en juillet. Selon eux, le gaz dégagé par les algues en putréfaction et inhalé par la victime sont à l'origine de sa mort de manière "quasi certaine"......

    A lire dans l'article du Télégramme de BREST ce matin

    CLIQUEZ  ici

    Lire la suite

Vous êtes le 548100ème visiteur